0 0
Read Time:2 Minute, 7 Second

Le ministre de la recherche scientifique José MPANDA est loin d’arrêter son acharnement au Commissariat Général à l’Energie Atomique (CGEA) qu’il entretient depuis un certain temps et décrié par le personnel de ce service sous tutelle de son ministère. L’unique raison le poussant à mettre en péril les services du CGEA est le fait qu’il n’est pas arrivé à manipuler son Commissaire Général, le Professeur Vincent LUKANDA qu’il a réussi à suspendre pour se permettre des magouilles sans être empêché.

Prof. Vincent Lukanda

José MPANDA alors non satisfait par la position radicale du Professeur LUKANDA qui n’a pas permis son ingérence au CGEA alors que les quotités que tout établissement public peut devoir à son ministère de tutelle ont été supprimées sous le gouvernement ILUNKAMBA, s’est trouvé le moyen pour avoir les yeux sur l’argent du Commissariat Général à l’Energie Atomique par la suspension de son DG et une remise et reprise qu’il a fait vite faire en forçant même le bureau du professeur Lukanda alors qu’il s’apprêtait pour se présenter afin de régler cette affaire en bonne due forme.

Le ministre José MPANDA a profité donc de la position du Professeur Vincent LUKANDA suspendu pour faire passer un audit au CGEA par des auditeurs qu’il a lui-même dépêché au commissariat. Chose étonnante, l’audit au lieu de le faire aux installations du commissariat, les auditeurs l’ont déplacé pour un lieu inconnu. De ce fait, ces auditeurs passés au CGEA ont emporté les malles des documents où tous les justificatifs des frais payés sont conservés notamment l’argent que lui-même le ministre demandait et qui a été versé dans son compte privé.

Est-il question dans ce sens de faire disparaitre ces preuves qu’il a cherché à bénéficier de l’argent du CGEA alors que cette pratique est interdite ? où il veut comme l’avait déclaré autre fois que le Professeur LUKANDA aurait durant sa gestion détourné une importante somme en faisant disparaître d’autres papiers justifiant les sommes sorties du CGEA et en faire un montage grossier ? Seul lui le ministre José MPANDA et ses auditeurs savent pourquoi ce déplacement d’audit et les raisons justes de sa tenue.

De toutes ces pratiques que le ministre José MPANDA fait subir au CGEA, c’est le bon fonctionnement qu’il asphyxie suite à la non satisfaction de ses intérêts tel que voulu et cherche à confier les services dévolus au Commissariat Général à l’Energie Atomique aux privés. Des pratiques que le personnel du CGEA décrie et réclame le retour du professeur Vincent LUKANDA.

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires