0 0
Read Time:2 Minute, 25 Second

Du jamais vu depuis que la Rd Congo s’est engagée dans la voie de la démocratie. L’entérinement des membres de la Centrale Electorale être émaillé des violences et des heurts. C’est cette image affreuse qui a fait le tour du monde, ce samedi 16 octobre 2021.
Pour l’opposition, cet entérinement de Denis Kadima à la tête de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, est un véritable coup de force d’un régime politique aux abois qui emploie des méthodes anti-démocratique pour espérer conserver le pouvoir.

La plénière de ce samedi 16 octobre 2021 était consacrée à l’audition du rapport de la commission mixte paritaire qui devrait se solder par l’entérinement de la nouvelle équipe de la CENI.
Déjà hier, le FCC de Joseph Kabila et l’Ensemble de Moïse Katumbi avaient opté au boycott de cette démarche jugée selon eux d’irrégulière et d’illégale.
Enfin l’inévitable s’est produit, celui qu’on accuse à tort ou à raison d’être proche de Félix Tshisekedi vient d’être entériné par l’Assemblée Nationale, Président de la CENI après le manque de consensus des confessions religieuses.
Une image affreuse de notre jeune démocratie a fait le tour des réseaux sociaux ce samedi où l’on voit l’estrade de la chambre basse brisée, des bousculades et échanges des coups entre honorables députés, le Président Mboso entouré des hommes armés jusqu’au dent afin de finir son speech et des jeunes déliquants envahir l’hemicycle du Palais du Peuple.
Après avoir résisté sans succès, les élus du FCC, de Lamuka et de l’Ensemble n’avaient d’autre choix que de vider la salle de plénière pour laisser le champ libre à Mboso  d’accomplir son dessein.
Après l’étape de l’Assemblée Nationale, cap vers le Président de la République pour l’investiture de cette nouvelle équipe de la CENI.
Déjà depuis hier vendredi ou un jeune déliquant était arrêté et avait révélé qu’ils etaient venus dans des bus pour soutenir Mboso, des voix ne cessent de s’élever pour condamner les pratiques anti-démocratique du Président Christophe Mboso de l’Assemblée Nationale.
Les camps Kabila et Katumbi l’accusent déjà d’être responsable des conséquences fâcheuses qui pourront entraver la bonne marche du processus électoral.
Comme pour Ronsard Malonda, la CENCO, l’ECC, le G13, le FCC, l’Ensemble et Lamuka appellent le Président Félix Tshisekedi à ne pas investir l’équipe Kadima à la tête de la CENI.
Wait and see.
Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Voici la nouvelle configuration de la CENI :

Président : Denis Kadima (Société Civile)

1er Vice-Président : Ilanga Lembow Bienvenu (Union Sacrée)

2ème vice président : Le poste reste encore vacant  (Opposition)

Rapporteur : Nseya Muleka Patricia (Union Sacrée)

Rapporteur adjoint : Mohindo Mulemberi (Union Sacrée)

Questeur : le poste reste est encore vacant (Opposition)

Questeur adjoint : Birembano Balume Sylvie (Opposition)

Les membres :
Lipemba Ikpanga Ndolo Pascal (Union Sacrée)

Boko Matondo Fabien (Union Sacrée)

Ditu Monizi Blaise (Opposition)

Bimwala Mapuya Roger (Société Civile)

Ngalula Joséphine (Société Civile)

Bisambu Mpande Gérard (Société Civile)

Okomoto Asamoto Adine (Société Civile)

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires