0 0
Read Time:1 Minute, 52 Second

Sans contredit, depuis le divorce entre le Front Commun pour le Congo, FCC et le Cap pour le Changement, CACH, un silence s’est observé dans la famille politique du Président honoraire, Joseph Kabila.
Ce silence était -il stratégique ou simplement le respect du consigne ?
La nébuleuse question de RAM vient de révéler que ce silence était dans l’espoir de voir le gouvernement de l’Union Sacrée de Félix Tshisekedi travailler dans la quiétude pour le bien-être du peuple congolais, dévoile Kokonyangi.
Hélas, l’intraitable élu de Pangi au Maniema brise le silence car, dit-il trop c’est trop avec l’anarque de RAM.
Pour Kokonyangi, ce chapitre de RAM  dépasse l’entendement du FCC surtout à la manière que le bureau de l’Assemblée Nationale traite ce dossier.
Une déception totale pour Kokonyangi qui s’estime plus que choqué de voir leur institution laisser faire une taxe illégale, sans fondement juridique dépouiller la population de ces maigres moyens de substances.
Ceci, pour ce géologue de l’Assemblée Nationale ne pouvait pas laisser le Front Commun pour le Congo indifférent et silencieux. Et à l’Honorable Kokonyangi de promettre au Télégramme du Congo de prendre date, pour dire que, le FCC va parler puisque qu’il a des dossiers, et d’insister le FCC va parler et va tout révéler.
Une complicité nuisible entre notre institution et l’exécutif s’observe à ciel ouvert dénonce kokonyangi.
Pour rappel, le FCC  au courant de ce qui se préparait après l’interpellation du ministre de PTNTIC Kibassa Maliba avait alerté l’opinion par des déclarations pour barrer la route  à ce vol organisé.
Premièrement le FCC avait dénoncé la corruption qui voulait changer l’avis de l’initiateur de la motion aussi de voir retarder et différer la plénière consacrée aux les reponses du Ministre de PTNTIC.
Dernièrement le FCC venait de boycotter la plénière suite aux manœuvres du bureau de retarder les réponses du ministre de PTNTIC ,le tout démontre clairement qui est du côté du peuple congolais et qui ne l’est pas. Encore le même FCC a réuni 101 signatures pour une motion de défiance contre le ministre Kibassa Maliba.
Le peuple est témoin de tout. L’honorable Kokonyangi souligne, maintenant le FCC commence à parler et va tout révéler, a-t-il conclu.                                                            
Par Gerard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires