0 0
Read Time:6 Minute, 39 Second

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. Il l’avait juré, il l’a enfin eu. Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, José Mpanda a enfin suspendu le jeudi 07 octobre dernier, le Professeur Vincent Lukanda, Commissaire Général à l’Energie Atomique.
Pour couvrir son forfait, deux jours après cette suspension soit le samedi 09 octobre 2021, il passe sur les antennes de la RTNC, la télévision officielle et étatique pour accuser publiquement le Commissaire Général Vincent Lukanda de détournement de la somme morose de 504 millions de dollars américains en 14 ans de gestion du Commissariat Général à l’Energie Atomique/Centre Régional d’Etudes Nucléaires de Kinshasa (CGEA/CREN-K). Alors que le Professeur Vincent Lukanda a été nommé à la tête de ce centre nucléaire par ordonnance présidentielle du 05 mai 2011. Ce qui fait au total 10 ans et non 14 ans comme le prétend le Ministre José Mpanda.

Pour ceux qui ne le savent pas, la pomme de discorde entre Vincent Lukanda et son Ministre de tutelle José Mpanda n’est autre que l’argent, l’argent du trésor public.
Vincent Lukanda s’est attiré les foudres en appliquant scrupuleusement les instructions du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi qui fait de la lutte contre les antivaleurs son cheval de bataille.
Dans sa note circulaire n°CAB/PR/05/GNM/MM/215/21 du 15/04/2021, le Président de la République a interdit aux Entreprises et Établissements Publics de financer les fonctionnements et missions des Ministres de Tutelles.
C’est ainsi qu’il a refusé d’exécuter le faux ordre de son ministre de tutelle lui demandant de verser les quotités dans son compte privé. Pour couper court, depuis juillet dernier, il a définitivement suspendu le versement des quotités au cabinet du Ministre José Mpanda. 
Le CGEA/CREN-K a comme mission de contrôler les radioactivités dans les entreprises minières. Malheureusement, il s’est vu concurrencé par les entreprises privées du Ministre José Mpanda qui font ce même travail pour ses propres intérêts au détriment de l’Etat Congolais.
En s’opposant catégoriquement aux mauvaises pratiques de son Ministre de tutelle, Vincent Lukanda est devenu depuis lors l’homme à abattre, sa tête est désormais réclamée sur un plateau d’Or.
Moins coopératif et ingérable, le Ministre José Mpanda n’avait d’autre choix que de le suspendre pour continuer bonnement ses sales besognes. 

Le Prof. Vincent Lukanda

Vu ses faussetés, ses contre-vérités et ses allègations mensongères sur les antennes de la RTNC, le Professeur Vincent Lukanda s’est décidé de briser l’omerta pour retracer la vérité et éclairer l’opinion.

C’est ainsi qu’un point de presse pédagogique était animé ce mercredi 13 Octobre 2021 à Relax Hôtel non loin de la gare centrale par son Avocat-Conseil Me Canada Lokwa avec la modération du Journaliste King Lokofe.

D’entrée de jeu, Me Canada Lokwa révèle la première fausseté du Ministre José Mpanda. Le Professeur Vincent Lukanda a été nommé par ordonnance présidentielle le 05 mai 2011 à la tête du CGEA/CREN-K.

Du point de vue chronologique, c’est depuis 10 ans que le Professeur Vincent Lukanda dirige en bon père de famille le centre nucléaire de Kinshasa et non depuis 14 ans comme le prétend le Ministre José Mpanda Kabangu”, lance Me Canada Lokwa.

Et de poursuivre : “Le Professeur Vincent Lukanda a été suspendu le jeudi 07 octobre, on lui propose la remise et reprise le vendredi 08 octobre, pour un leger retard, on a forcé son bureau pour imposer et installer de force l’Intérimaire nommé par le Ministre José Mpanda. Un jour après soit le samedi 09 octobre, le Ministre passe à la télévision officielle, relayé par les médias nationaux et internationaux, les réseaux sociaux y compris pour imputer le détournement de la somme de 504 millions de dollars à la charge de notre client”, précise Me Canada Lokwa.

Et de rappeler : “Le Ministre José Mpanda a diligenté un audit, le Professeur Vincent Lukanda qui devrait être audité a réalisé que la délégation des auditeurs avait en son sein des personnes que lui pense bon de pouvoir recusé. C’est son droit. Ce n’est pas qu’il a refusé l’audit mais il a dit, je suis disposé mais il faut que cette équipe soit récomposée autrement. Jusqu’aujourd’hui l’audit n’est pas encore fait d’où l’on a tiré la conclusion de cette somme détournée?” Se demande Me Canada Lokwa.
Et de poursuivre : “L’opinion tant nationale qu’internationale veut savoir avec quelle allure, ils ont fait l’audit et c’est endéans combien de temps que l’on a pioché et trouvé les preuves de ce détournement ? C’est gravissime!“, s’exclame Me Canada Lokwa.

Notons que parmi les auditeurs que le Professeur Vincent Lukanda a recusé se trouvent les membres du cabinet du Ministre José Mpanda qui ne jurent que par son départ.

Nous nous demandons si endéans 10 ans la somme de 504 millions de dollars peut être détournée ? Quand on détourne, cela revient à dire que d’autres sommes restes. La question est de savoir :  par jour, par mois ou par année, le CGEA/CREN-K produit combien?” S’interroge Me Canada Lokwa.

Le Ministre José Mpanda a dit publiquement ” qu’on nous faisait peur qu’au centre nucléaire, il y a un danger. Ça risque de chambarder ou de capoter. Et pourtant qu’il n’y a rien, il n’y a aucun danger“.

Alors qu’en réalité il existe au sein du CGEA/CREN-K deux réacteurs nucléaires attestés et approuvés par l’Agence Internationale à l’Energie Atomique, AIEA. Comment le Ministre peut déclarer qu’il n’y a aucun danger au centre nucléaire de Kinshasa?” Regrette l’Avocat de Vincent Lukanda.

Alors que le Commissaire Général Vincent Lukanda a réalise beaucoup et de grandes choses, c’était une grande surprise pour nous d’entendre sortir de la bouche du Ministre Jose Mpanda : “depuis que Vincent Lukanda trône à la tête du CGEA/CREN-K, il n’a rien fait pas même une couche de peinture”, c‘est gravissime ! S’exclame Me Canada Lokwa, et de marteler : “tous ceux qui visitent ce centre savent à quel état se trouve aujourd’hui. Le Prof Vincent Lukanda a redoré son blason terni. Le CGEA/CREN-K est équipé des laboratoires ultra modernes et le personnel qui y travaille est content de travailler dans un bon cadre avec des équipements technologiquement modernes”, affirme Me Canada Lokwa.

De g à d : King Lokofe et Me Canada Lokwa

Quand on appelle quelqu’un Excellence, cela veut dire qu’il est un homme honorable qui ne peut pas passer dans un média public pour dire des choses sans preuve. Voilà pourquoi le Prof. Vincent Lukanda qui est suspendu se réserve la voie de recours qu’il peut introduire“, martèle Me Canada Lokwa.

Le Ministre José Mpanda a confirmé qu’il a eu à toucher seulement deux mois de quotité sans dire le montant. Nous avons des preuves, qu’il a eu à piocher plus de un million de dollars américains. Et il a demandé au Commissaire Général de lui verser les quotités dans son compte privé. Voilà pourquoi nous demandons que cet audit soit fait par l’Inspection Générale des Finances qui est un service attitré de la Présidence de la République pour voir qui a fait quoi au CGEA/CREN-K“, a insisté Me Canada Lokwa.

Dire que tous les Ministres qui ont défilé à la tête du ministère de la Recherche Scientifique étaient dans la poche du Professeur Vincent Lukanda, est une insulte sur le principe de la continuité des affaires de l’Etat. Que dire du Professeur Malu wa Kalenga, d’heureuse mémoire qui a eu à passer 44 ans sur le trône du CGEA/CREN-K?“, se demande l’avocat de Vincent Lukanda.

On ne gère pas les affaires de l’Etat avec des états d’âme. Qu’adviendra-t-il si après l’audit de l’Inspection Générale des Finances on ne trouve pas ce détournement de 504 millions de dollars comme l’a prétendu publiquement le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, José Mpanda Kabangu?“, a conclu Me Canada Lokwa.
Quelque soit la durée de la nuit, le soleil apparaitra.
Wait and see.
Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires