0 0
Read Time:4 Minute, 4 Second

L’évènement des Democrates Chretiens pour le Congo, DCC a vécu avec comme figure du centre Me André Lite Asebea portant la photo du Seigneur Jésus-Christ lors de la sortie officielle de son parti dont il incarne la vision.
Une symbolique identitaire pas comme les autres où les traces de la chrétienneté restent ambiguës. Une première dans un pays laïc où l’on voit un politique chérissant  la photo du Seigneur Jésus-Christ telle que Hoffman l’a peint par révélation. Ce qui est un geste visible de sa foi témoignée devant une assistance venue de tous les horizons du Monde.
La délégation de Raila Odinga du Kenya très émerveillée mais aussi un parterre des autorités congolaises venues partager ce fort moment plein de surprises à l’hôtel Béatrice de Kinshasa que Le Télégramme du Congo vous le présente en publi-reportage.

André Lite chérissant la photo du Seigneur Jésus-Christ.

La grande salle de l’hôtel Béatrice a refoulé du monde ce samedi 09 octobre 2021 lors de la sortie officielle du parti politique les Démocrates Chrétiens pour le Congo, DCC, dont Maître André Lite est le Visionnaire comme illustre les images du parking de cet hôtel.
Devant un parterre d’invités d’honneurs venus de divers horizons dont l’extérieur à l’occurrence le Kenya, le visionnaire Maître André Lite épatant dans une allocution de circonstance sans papier, a remercié l’assistance et a présenté personnellement les diverses délégations.
Le premier Ministre honoraire kenyan, l’icône Africain, Raila Odinga a été representé par les hauts cadres de son parti dont l’Honorable James Opiyo, Honorable Passaris, Mme Hamida Kibwana et Mr. Naffis Hillow.

Mme Hamida Kibwana de la délégation kenyane

Gilbert Kankonde, Ministre honoraire de l’Intérieur, l’Honorable Généviève Inagosi, le SG de l’UNC Billy Kambale et tant d’autres étaient de la partie.
Le DCC, un parti politique à vocation chrétienne n’est ni de Gauche, ni de Droite, encore moins du Centre. Cette particularité est de taille parce que selon la logique congolaise les acteurs naviguent au grès de vague selon celui qui a la signature déplore ce chrétien du Message biblique du Temps de la Fin annoncé par le Prophète William Marrion Branham.
Le visionnaire André Lite relève une série des paradoxes de l’immensité des ressources naturelles que régorgent la RDC qui cohabitent avec une misère noire de la population. Il l’illustre par des faits palpables.
Dans le secteur de l’éducation par exemple,  pourquoi le gouvernement est incapable de réaliser son projet de 1000 écoles par an?  Or avec ce projet, la RDC aura 5000 écoles par mandat présidentiel, réparties sur ses 145 territoires. Est-ce c’est impossible ? Non, répond André Lite. Mais pourquoi ce frein se demande t-il ?

Gilbert Kankonde et Géneviève Inagosi étaient aussi de la partie


Selon le visionnaire chrétien de DCC, la piste majeure aux problématiques de la RDC ne se trouve plus aux théories scientifiques. Mais plutôt à Dieu. Désormais Dieu doit être au centre de toute solution, affirme Me Lite qui se dit convaincu d’avoir reçu un appel divin auquel il a répondu  favorablement pour accomplir la tâche divine de la relève de la RDC. Le vrai obstacle de notre pays reste la place qu’elle donne à Dieu insiste Maitre André Lite.
Pour enfoncer le clou, dans cette même adresse, Me Lite puise dans l’ouvrage célèbre du Sénateur Mutinga intitulé “la République des inconscients” pour résumer la proportion démesuréé de ces paradoxes.
Désormais, dans le sphère politique congolais, on parlera de DCC comme une personne morale distincte de celui de son promoteur.
Ministre et député honoraire, André Lite  pense que comme se fut à l’époque du Roi David où l’arche devrait retourner à sa place au temple pour qu’Israël se rélève. Ainsi la RDC doit se repentir et revenir à Dieu pour espérer à un quelconque essor. 
Prenant la parole, le SG de l’UNC Billy Kambale, ministre honoraire de la Jeunesse a émerveillé l’assistance par son témoignage sur le côté chrétien du visionnaire André Lite. Selon lui, l’honorable André Lite, déjà à l’époque avait refusé de son propre gré de garder le siège de CCU à l’Assemblée Nationale estimant que l’inverse serait la tricherie, a conclu ce fidèle de Vital Kamerhe.
En clair, cette Vision de DCC qu’incarne André Lite s’oppose à l’esprit de transumence reccurente observée sur la scène politique congolaise.     Les mamans de DCC époustouflante, scandaient calicots et chantaient à l’honneur de ce nouveau né qui va changer sûrement la donne.                                          
Par Gerard Lemba
Le Télégramme du Congo

Une vue de l’auditoire
Une vue du parking de Béatrice Hôtel
Effervescence des mamans de DCC autour de leur leader André Lite
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires