1 0
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
Read Time:2 Minute, 37 Second

A l’annonce du verdict du TAS qui donne raison à V.Club et le sacre vainqueur légitime de la Ligue 1 congolaise, l’ancien entraîneur des Vert-Noir et actuel coach de Renaissance de Berkane au Maroc, Jean-Florent Ibenge n’a pas caché sa joie.
En effet, alors que tout le monde croyait que ce feuilleton avait pris fin avec le début de la nouvelle saison sportive, le litige opposant la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) à l’Association Sportive Vita Club vient de connaître un nouveau rebondissement. En effet, le Tribunal Arbitral des Sports (TAS) vient de condamner en appel la Fecofa tout en donnant raison à V.Club. Conclusion, c’est donc l’As V.Club qui doit être sacré vainqueur de la 26eme édition du championnat d’élite congolais.
Dans une vidéo largement relayée par les réseaux sociaux, Ibenge a commencé par féliciter son ancien club pour ce sacre avant de rappeler que la vérité a fini par triompher. Le sélectionneur des Léopards A’ a profité de cette occasion pour rappeler qu’il n’avait point triché en alignant Matutala Zao.
Pour cet ancien patron du staff technique de V.Club (parti sûrement à cause de cette affaire) ce verdict n’est que justice faite et le team Vert-Noir doit être rétabli dans ses droits le plus vite possible.
Il sied de rappeler que suite aux plaintes du Cercle Sportif Don Bosco concernant l’utilisation abusive par V.Club de l’un de ses joueurs, la Fecofa avait sévèrement sanctionné l’As V.Club en lui retirant un total de 9 points. L’organe faîtière, qui a aussi sévèrement le concerné, avait accusé V.Club d’avoir fait usage de faux concernant la vraie identité de Matutala Zao ainsi que l’authenticité de sa licence sportive.

Les réactions de la Fecofa et Mazembe très attendues

Cependant, alors que le verdict du TAS a été rendu public, aucune réaction de la fédération congolaise n’a été observée jusque-là.
Selon certaines indiscrétions, tous les esprits étaient focalisés sur la 4eme journée des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022 pendant laquelle la RDC affrontait le Madagascar.
Aucune communication officielle non plus n’a été faite de la part du staff du TP Mazembe qui avait profité des sanctions infligées à V.Club par la Fecofa pour glaner le titre de la saison passée.

Les Conséquences

Si le verdict du TAS venait d’être entériné, l’As V.Club va sûrement exiger dommages et réparations à la Fecofa, d’ailleurs ce qui doit visiblement être fait quand l’on tient en compte le rôle du TAS.
Car, à part le sacre et la cagnotte qui viennent avec, le club Kinois devrait exiger beaucoup plus. En effet, les “Bana mbongo” qui évoluent actuellement en C2 de la Confédération Africaine de Football (CAF), auraient dû jouer la Ligue des champions, comme le stipulent les textes de la CAF en tant que vainqueur du championnat d’élite congolais. La saison sportive étant déjà lancée, la CAF ne pouvant revenir en arrière pour bouleverser le calendrier, Bestine Kazadi va sûrement exiger que la Fecofa paie et l’addition risque d’être salée pour la fédération de Donatien Tshimanga.
Wait and see
Par Armando Mananasi
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
image_pdfImprimer PDFimage_printImprimer
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires