0 0
Read Time:3 Minute, 32 Second

Les Léopards de la RDC ont battu les Barea de Madagascar par deux buts contre rien ce jeudi 07 octobre 2021 sur la pelouse du stade des Martyrs de la Pentecôte devant le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi. Certes, la présence du Chef de l’Etat Congolais, Félix Tshisekedi, a ajouté du tonus aux Léopards qui n’ont plus gagné un match depuis plus d’une année.
Discrets au début de la rencontre, les poulains du coach Hector Cuper ont laissé le monopole du cuir à leurs adversaires du jour au grand dam de Dieumerci Mbokani, visiblement capitaine en l’absence de Marcel Tisserand, blessé.
Celui qui, grâce à une percée dans la défense adverse va sonner le réveil des Congolais. C’est ainsi que le match va connaître une intensité offensive des joueurs d’Hector Cuper qui vont chercher à ouvrir le score en premier.
Boostés par l’entrée au stade de leur Premier supporter, les Léopards vont mettre une grosse pression jusqu’à trouver la faille par l’entremise de Chadrack Akolo qui profite d’un cafouillage dans le petit rectangle adverse pour battre le gardien des Barea. Peu avant la Mi-temps l’ancien sociétaire de Stuttgart en Allemagne donne ainsi l’avantage au marquoir à la RDC.
Surfant sur cette vague de leur premier but, les Fauves congolais vont lâcher prise permettant aux poulains du Coach Éric  Rabesandratana de respirer.
Malgré ce réveil de l’équipe adverse, la paire Mbemba-Luyindama va mouiller le maillot enfin de garder inviolé le cage de Joël Kiassumba.
C’est donc avec un léger avantage que les Congolais vont rentrer aux vestiaires pendant la pause : RDC 1 Madagascar 0.
Aux retours des citrons, les Congolais garderont ce faux rythme qu’ils avaient juste avant que l’arbitre central ne revoit les deux équipes aux vestiaires.
Cette attitude décriée par plus d’un journaliste présent au stade fait douter pendant un long moment sur les capacités de l’équipe nationale congolaise à aller chercher ses adversaires pour gagner les restes de ses rencontres.
Se rendant compte de la baisse du régime de certains joueurs, Hector Cuper va procéder à de changement qui vont permettre aux Congolais de revenir dans le match.
C’est donc cette équipe réajustée par des entrées de Glody Ngonda et Ben Malango, qui va mettre bouchée double jusqu’à obtenir un à la 75eme minute de jeu.


Le meilleur buteur de l’histoire des Léopards, Dieumerci Mbokani se présente en réparateur et transforme ce coup de pied de réparation sous les applaudissements de Fatshi et de Serge Chembo Nkonde. En marquant sur penalty Dieumerci Mbokani totalise donc trois buts en trois matches disputés et donne ainsi raison à Hector Cuper qui est allé le chercher dans sa retraite internationale.
Avec cette avance acquise, les coéquipiers de Joël Kiassumba respirent enfin et se donnent le temps de dérouler le jeu : le vrai spectacle s’invite sur cette pelouse hybride nouvellement homologuée par la FIFA.
Le score va rester ainsi jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre malgré les 4 minutes de temps additionnel ajoutées.
Grâce à cette précieuse victoire acquise au détriment de Madagascar, la RDC prend la deuxième place du groupe avec 5 points et se place juste derrière le Bénin qui a battu la Tanzanie et totalise donc 7 points.

Match à huis-clos

Alors que de nombreux supporters espéraient avoir la chance de renouer avec l’ambiance du stade des Martyrs après la levée des mesures de restrictions COVID-19 surtout après la réouverture de ce complexe sportif fermé pendant plusieurs mois, les restrictions de la Fédération Internationale de Football (FIFA) ont gâché la fête : la rencontre RDC-MADAGASCAR s’est donc jouée à huis-clos. Pas encore standardisé aux normes FIFA, le stade des Martyrs ne peut donc accueillir des supporters pour les compétitions FIFA.
À côté de cela, il faudra ajouter les difficultés d’accès au stade aux rares personnes autorisées à accéder au stade. En effet, même les chevaliers de la plume alors qu’au préalablement autorisés à couvrir le match, les agents commis à la sécurité de la plus grande enceinte sportive du pays ont catégoriquement refusé de les laisser entrer. N’eût été l’intervention de Patou Mangenda, secrétaire général adjoint ad intérim de la Fédération Congolaise de Football (FECOFA), plusieurs journalistes auraient manqué cette rencontre.
Par Armando Mananasi
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires