0 0
Read Time:2 Minute, 0 Second

Le refus du Ministre de se présenter et de répondre aux questions des députés nationaux est un outrage à l’Assemblée Nationale. Si le ministre Kibassa Maliba de la PTNTIC ne se présente pas devant la représentation nationale, il doit être déchu de ses fonctions ministérielles en vertu du pouvoir reconnu à notre institution, averti l’Honorable Fidel Likinda.

Encore et toujours RAM, une taxe imaginaire n’ayant aucune base légale“, s’est énervé l’Honorable Likinda après la déclaration du FCC dont Joseph Kabila demeure l’Autorité  Morale.
La taxe RAM est une escroquerie à ciel ouvert. C’est du vol organisé par le Ministre de la PTNTIC Kibassa Maliba“, a martèlé l’élu d’Ikela, l’Honorable Fidel Likinda.
Dans une déclaration de Députés Nationaux du Front Commun pour le Congo, FCC, lu par l’Honorable Didier Manara le mercredi dernier au perron du Palais du Peuple pour alerter l’opinion nationale et internationale sur la manœuvre en gestation qui veut épargner le ministre de la PTNTIC Kibassa Maliba, le FCC se dit au courant de sollicitation de la corruption en faveur de l’honorable, initiateur de l’interpellation de la question orale avec débat, pour étouffer un dossier déjà saisi par l’Assemblée nationale.
Fidel Likinda à droite de Didier Manara  pendant la lecture de ladite déclaration a  saisi le micro du Télégramme du Congo pour enfoncer les clous du message du FCC. LIKINDA qui se refuse de faire l’opposition de façade et de formalité alors que la misère du peuple congolais s’accentue par la gestion calamiteuse de l’Union Sacrée du Président Félix-Antoine Tshisekedi au pouvoir. 
Pour ce digne fils de l’Equateur qui ne va pas par le dos de la cuillère, la taxe RAM est un vol que l’Assemblée Nationale doit s’impliquer pour sa suppression hic et nunc. 
Pour ce proche du Secrétaire Permanent du  PPRD Emmanuel Shadary, si le Ministre Kibassa Maliba de la PTNTIC ne se présente devant la représentation nationale, il doit être déchu de ses fonctions ministérielles en vertu du pouvoir reconnu à notre institution, a averti l’honorable Likinda.
En définitive, L’honorable Likinda promet que la sanction de la défiance ne suffit pas. “Nous employerons tous les moyens constitutionnels pour savoir où est affecté cet argent volé”, prévient l’honorable Fidel Likinda.                        
Par Gerard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires