3 0
Read Time:2 Minute, 37 Second

Quand un homme fait la pagaille dans une chambre, c’est à la femme de mettre et de remettre de l’ordre. Cette anecdote est au point de se réaliser au Kongo Central, après plus d’une décennie de gestion chaotique et catastrophique des hommes. Cette fois-ci,
une femme rassembleur et non la moindre se pointe pour remettre le Kongo Central sur les rails. Elle, c’est Me Belinda Luntadila Nzuzi.

Connue par son souci majeur de servir et de développer sa communauté, Maman Belinda Luntadila Nzuzi est attendue à bras ouvert par la population pour alléger tant soit peu sa souffrance grâce à son projet de société qui vise le développement et la stabilité de cette province chère à papa Simon Kimbangu.

Pour ceux qui ne le savent pas, Me Belinda Luntadila Nzuzi fait partie de la sainte famille Kimbangu, elle est mariée à Papa Jacob Kimbangu Kisolokele.  A moins d’être aveugle pour ne pas voir que cette candidature a le soutien total de tous les kimbanguistes.

Coriace et battante, Me Belinda Luntadila Nzuzi est Avocate près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete et a toujours lutté et milité pour les droits des femmes et prône l’humanisme pour éviter la discrimination.

Fille du Rév. Lucien Luntadila Ndala Zafwa et de Maman Jeanne Lukebawo Nkiamawete, Me. Belinda Luntadila a un parcours professionnel élogieux, par lequel elle mérite sans nul doute d’être comptée parmi l’élite congolaise en général, et l’élite féminine de sa province d’origine qu’est le Kongo Central, en particulier.

Par ses études académiques, elle a obtenu une licence en droit, option droit-privé et judiciaire qui l’a conduite à la profession d’avocat depuis l’an 2001.

Elle est depuis mai 2012, en association avec un confrère, le Cabinet Luntadila & Kindula associés qui se fraie un chemin parmi les Cabinets d’avocats de renommée tant nationale qu’internationale.

A partir de l’an 2003, elle est sollicitée comme conseillère dans différents cabinets ministériels notamment, le Ministère de la Condition Féminine et Famille ( aujourd’hui Ministère du Genre, de la Famille et de l’Enfant), Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, Vice-Primature des Besoins Sociaux de Base, Ministère des Hydrocarbures, Ministère de la Recherche Scientifique et Ministère Provincial de l’Education, Environnement, Communication et Genre… Sa prestation au sein de ces Cabinets ministériels lui a valu l’estime tant de ses collègues que des agents et cadres de ses différentes administrations.

Elle est aussi membre de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), dont elle est le Rapporteur.

Sa fierté et sa vision, c’est de servir son pays, sa province et donc, la nation congolaise. Pour Me Belinda Luntadila, la terre du Kongo Central est notre richesse.

L’appel est donc lancé aux députés provinciaux de voter utile cette fois-ci après plusieurs mauvais choix à la tête de cette province. Le Kongo Central n’a plus droit à l’erreur, le changement a désormais un nom, c’est Belinda Luntadila Nzuzi, et ce changement c’est maintenant et non demain.

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
71 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
29 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires