0 0
Read Time:1 Minute, 27 Second

Les Kimbangu  brisent l’omerta sur l’épineuse  question de la gestion politique et administrative du Kongo Central. C’est le fils du feu Kisolokele, ancien ministre à la personne de Christophe Kisolokele  qui a annoncé sa candidature devant les kimbanguiste le dimanche dernier à Mokoto dans la commune de Ngiri-Ngiri.
La nouvelle a émerveillé tout Mokoto. Sur la longue liste des candidats qui visent le gouvernorat du Kongo central, c’est la panique générale. Réseaux sociaux mis à profit pour décourager cette candidature favorite au point d’invinter et d’imaginer  tout stratagème de peaux de banane à Christophe Kisolokele.
Du côté de la Ville de Matadi, un effet de réveil de Ne-Kongo pour soutenir cette candidature du fils Kisolokele. Banderoles et calicots scandent la ville portuaire au Nom de Kisolokele qui ne jurent qu’à sa descente pour prendre le contrôle de la ville qui lui est acquise par les œuvres et les bonnes traces de gestion laissées par le feu Kisolokele.
Rappelons que depuis le départ de Atou Matubuana, nombreux sont les candidatures fantaisistes qui se sont prononcés pour aucun résultat escompté. L’annonce de la candidature de ce Petit-fils Kimbangu a réveillé le sphère politique Ne-Kongo qui tiennent en savoir plus. Du côté du caucus des Députés nationaux, au Palais du peuple que des conciliabules pour vérifier l’authenticité de cette annonce de Christophe Kisolokele à la tête de l’exécutif provinciale du Kongo Central. A Gombe, résidence familliale, Christophe Kisolokele reste serein et promet un échange avec la presse.                                
Par Gerard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires