0 0
Read Time:2 Minute, 21 Second


Dans le souci de faciliter les élections crédibles et pacifiques en République Démocratique du Congo, les acteurs de la société civile congolaise, membres de la Nouvelle Génération d’Accompagnement et de Soutien aux Actions du Chef de l’Etat (NGASA) se sont décidés de suivre activement le processus de mise en place de la nouvelle Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), partant de la désignation du futur Président de cette institution d’appui à la démocratie.

À les en croire dans un mémorandum adressés aux députés nationaux, plusieurs priorités sont à prendre en compte dans la désignation du Président de la CENI. Il s’agit donc de l’Obligation de restructurer et dépolitiser la CENI et préserver l’indépendance de ses membres, une fois investis par l’Ordonnance du Président de la République ; l’Urgence de désigner en toute indépendance et sans interférence aucune le Président de la CENI par la composante Société Civile dans sa sous-composante Confessions religieuses ; l’Exigence faite aux composantes chargées de la désignation des membres de veiller à observer une totale rupture avec l’actuelle administration défaillante de la CENI en extirpant du processus toutes les candidatures proches ou téléguidées par les membres encore en fonction ; et se départir objectivement des antivaleurs et du tribalisme dans la sélection des candidats à la présidence de la CENI et n’accorder priorité qu’aux seuls candidats remplissant qualitativement les conditions de formation, d’expertise électorale et des valeurs morales irréprochables. Pour la NGASA, le prochain Président de la Centrale électorale doit être une personnalité pétrie de sens de l’Etat, de patriotisme, d’équité et de nationalisme. Ce dernier doit être un professionnel des élections maitrisant parfaitement les notions d’administration des élections, de planification électorale et de formation en la matière. 

Les membres de la NGASA et de la communauté de base ont, en outre, renouvelé leur soutien à la candidature de Délion Kimbulungu Mutangala dont ils avaient partagé le brillant profil aux huit Chefs des confessions religieuses de la RDC le 31 juillet 2021 pour les conduire à des élections crédibles et pacifiques au regard de sa grande expérience et sa capacité d’ouverture à toutes les sensibilités sociopolitiques de notre pays. Pour cette plateforme de la société civile, cet ancien cadre de la CENI et proche de l’abbé Apollinaire Malumalu est un candidat du consensus.

Cette demande pressante de la société civile tombe à point nommé. C’est depuis jeudi que l’assemblée nationale a institué une commission paritaire pour examiner les dossiers des personnes ayant candidaté au bureau de la CENI. Ces personnes ont été proposées par les composantes politiques et la société civile. La présentation de tous ces membres interviendra ce samedi, a fait savoir le président de la chambre basse du parlement Christophe Mboso.

Par Gratis Makabi
Opinion info / Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires