0 0
Read Time:2 Minute, 22 Second

Nommée spécialement par la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA), la Commission de Gestion (COGES) de la Ligue Nationale de Football (Linafoot) est arrivée fin mandat. Après avoir accompli les quatre années de sa durée, la COGES de la Linafoot a organisé une réunion d’évaluation de son travail avec ses sociétaires dans la salle de réunion de la Fecofa.
Au cours de ces assises, il était d’abord question, pour cette commission, de présenter le rapport d’activités de la saison 2020-2021 et ensuite de dresser le bilan de ses quatre années de gestion de la Linafoot.

Les mérites de la COGES

De toutes ses réalisations, les plus importantes à retenir resteront, sans aucun doute, la mise en place d’un championnat congolais d’élite direct et compétitif ainsi que la création d’une seconde division d’honneur (la Ligue 2) qui va connaître, dans les prochains jours, sa quatrième édition.
Malgré les nombreuses difficultés rencontrées sur son chemin dans l’exécution de sa principale mission, la Commission de gestion de la Linafoot peut se dire satisfaite des tâches accomplies à son niveau. Car arrivée dans des circonstances très particulières, la COGES de Bosco Mwehu a réussi à stabiliser l’organisation du championnat d’élite congolais qui traversait une sérieuse crise due entre autres, au format des compétitions à adopter mais surtout à l’absence d’une organisation sérieuse au sein de l’organisatrice du championnat.

Les ratés du comité Mwehu

Tout n’a pas été rose pour la COGES de la Linafoot. En effet, après l’adoption du format actuel du championnat congolais, le comité Mwehu n’a jamais réussi à établir un calendrier professionnel des matches. Les matches reprogrammés à répétition pendant pratiquement toutes les journées et les rencontres reportées à cause du non respect du calendrier des compétitions internationales, ont fini par ternir l’image de la Ligue 1 congolaise. Mais la plus grande tâche noire dans le bilan de la COGES restera à jamais, sa légèreté dans la gestion des litiges opposant les clubs évoluant dans ces différents championnats. C’est ce qui a fini par pousser la commission ad hoc de la Fecofa à suspendre pour 3 mois d’abord ensuite pour six mois Bosco Mwehu et Antoine Luzizila respectivement président et secrétaire adjoint de la COGES.
N’eût été ces fautes administratives graves dans la gestion des dossiers V.Club vs Don Bosco et Mazembe vs Dauphin noir, la COGES de Bosco Mwehu aurait mérité un jet de fleurs.
Qu’à cela ne tienne, les yeux des amoureux du ballon rond sont d’ores et déjà tournés vers la FECOFA pour voir comme l’organe faîtière va procéder pour doter des nouveaux dirigeants à la Linafoot .
Il sied de signaler que la procédure normale passe par des élections dont les sociétaires sont les votants. Toute nomination par la Fecofa devra donc être justifiée par des circonstances particulières.
Wait and see.
Par Armando Mananasi
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires