0 0
Read Time:2 Minute, 7 Second

La LUCHA a publié ce vendredi 12 février 2021 un document intitulé “L’an 2 de Félix Tshisekedi : l’année des actions politiques au détriment des actions socio-économiques !”.

Dans cette note qu’elle qualifie de ” Fatshimetrie“, ce mouvement citoyen a évalué ce qu’a été les actions menées par le pouvoir de Kinshasa en 2020 et est arrivé à conclure que “toutes choses étant égales par ailleurs, le bilan de l’an 2 de Tshisekedi est un échec patant pour la population congolaise”.

La LUCHA dit s’être basée sur un certain nombre de faits qui n’ont pas été à la hauteur de l’espoir suscité par l’annonce du président décrétant l’année 2020, comme étant celle de l’action et où les rivalités FCC-CACH ont pris le dessus sur tout le reste.

A-t-on vu qu’au détriment de l’amélioration des conditions des Congolais déjà précaires, le président s’est illustré et engagé par tous les  moyens dans une bataille politique visant à rompre le mariage qui l’avait porté au pouvoir depuis le 24 janvier 2019“, affirme la LUCHA.

Le forcing et/ou le braquage politique qui a été appliqué par le détenteur du fauteuil présidentiel s’est fondé sur le débauchage politique (jadis dénoncé) sur fond de la corruption de certains élus nationaux pour former  l’union sacrée de la République après consultations présidentielles de novembre 2020, renchérit ce mouvement citoyen.

Au-delà de se limiter à peindre un tableau sombre de l’action de Félix Tshisekedi pour sa deuxième année à la tête du pays, la LUCHA formule plusieurs recommandations au président de la République, dont voici quelques unes : 

– Le respect de la constitution dans l’émancipation contre Kabila à travers la mise en place de l’union sacrée ;

– S’assurer que la caisse nationale de péréquation soit opérationnelle ;

– Initier des réformes institutionnelles et électorales importantes issues d’un large consensus afin d’éviter au pays un cycle sans fin de hold-up électoral, source des institutions fragiles qui peinent à gouverner le pays avec légitimité.

S’agissant de l’insécurité dans la partie Est du pays, ce mouvement citoyen appelle à l’intensification des efforts et demande au président de la République de profiter de la présidence de l’Union africaine pour pousser les pays voisins à mettre fin aux incursions récurrentes de leurs armés afin de mettre fin aux conflits dans ce coin  du pays.

La LUCHA recommande également la réorientation de la politique de la RDC vis-à-vis du Rwanda et des États-Unis afin de mettre fin aux ingérences internes de ces pays.

Élysée Odia, 7sur7/Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires